Sport et alimentation : entretien d’un sportif amateur

 

Nous somme allés interviewer Chris, un jeune homme de 28 ans qui va s’entraîner en salle de sport depuis l’âge de 18 ans. Nous nous sommes retrouvés devant le Fitness Park du treizième arrondissement de Paris qu’il fréquente depuis quelques années.

Découvrez notre interview :

Bacoutoubo et Oussama

Alimentations : réponses du spécialiste

Votre alimentation en quelques questions

Un  spécialiste de l’alimentation était là : notre professeur de SVT ! Il a bien voulu répondre à nos questions portant sur les équilibres alimentaires, le bio, le nombre des repas… Où l’on apprend entre autres qu’il n’est pas bon pour les lycéen-n-es en pleine croissance que nous sommes, de sauter un repas.

cf , ci dessus, le lien vers notre Power point

Lola Taieb, Garance Rigolet, Classe médias du lycée Simone Weil

Plat équilibré…ou pas ?

 

5646

Considérez-vous que ce que vous mangez à la cantine est équilibré ?

 

 

Voici un plat qui a été servi à la cantine du lycée Beaugrenelle.

 

IMG_8444

Ce plat est composé :

-une entrée : salade, tomates, maïs, concombres et olives noires.

-un plat : poulet et frites

-un dessert varié : fraises à la chantilly

-un pain de petite forme

-de l’eau à volonté.

Au cours d’une enquête au lycée Roger Verlomme, nous avons intérrogé plusieurs élèves pour déterminer si les plats qu’on leur a présenté sont équilibrés. Voici ce qui en est ressorti :

Apprenti journaliste : Que pensez- vous de ce plat ?

Marie Alicia : C’est un plat qui sort de l’ordinaire pour la cantine.

Apprenti journaliste : Pour vous ça a l’air appétissant ?

Jean Clarens : Pas vraiment…

Apprenti journaliste : Pensez-vous que c’est un plat équilibré ?

Marie Alicia : L’entrée oui, le plat aussi car des frites ce sont des pommes de terre découpées en bâtonnets mais elles ont baigné dans l’huile.

Apprenti journaliste : Que pensez-vous du poulet à la sauce aux champignons ?

Jean Clarens : Le poulet n’avait pas de saveur, il était pauvre en sel et très sec.

La sauce n’était pas très bonne.

Apprenti journaliste : Et votre dessert ?

Marie Alicia : Les fraises étaient fraîches.

Apprenti journaliste: Avez-vous trouvé votre plat équilibré ?

Jean Clarens : Equilibré oui mais pas bon…

Après analyse du plat, nous avons remarqué que l’entrée était un plat équilibré car elle est composée d’oeufs et de maïs qui contiennent des protéines, le plat principal n’est pas vraiment équilibré car les frites contiennent des glucides, de l’amidon, sels minéraux, fibres régulatrices du transit, du potassium et des vitamines B et C. Elles sont riches en graisse et absorbe 10% de leur poids en huile de friture. Les fruits sont bons pour la santé, les fraises sont riches en vitamines C.

Nous pouvons donc conclure que l’entrée et le dessert sont des plats équilibrés mais le plat principal ne l’est pas vraiment.

Jean Clarens, Sheryl, Juliette, Marie- Alicia

Les allergies alimentaires

Nous sommes victimes de différentes allergies dans le monde. A ce jour, le pire cas répertorié est celui du jeune Kaleb Bussenschutt.

-En Australie, le petit Kaleb Bussenschutt est allergique à tous les aliments et doit s’alimenter par un tuyau placé au niveau du ventre.
Il est donc alimenté 20 heures par jour par une machine qui lui envoie des éléments nutritifs directement dans son estomac.

Lorsque Kaleb mange de la nourriture, cela le rend gravement malade et remplit son estomac d’ulcères car son intestin est très irritable.
Il n’est pas allergique à l’eau ni à une certaine marque de limonade, ce qui lui permet de boire correctement.

C’est une maladie très rare découverte en 2009. Il n’y a pas de traitement connu à ce jour et cette maladie n’a toujours pas de nom.

(source : siteofficieldesjournalistes.com)

Voyons maintenant ce qu’est une allergie alimentaire, plus précisément.

-L’allergie alimentaire se caractérise par une hypersensibilité spécifique envers des substances étrangères à l’organisme. Une consommation répétée d’un aliment ou de ses constituants provoque une réaction antigène-anticorps. Une véritable allergie alimentaire repose donc sur des mécanismes immunologiques.


-Dans certains cas, les substances allergènes sont des additifs alimentaires.
Les additifs sont des substances ajoutées intentionnellement aux aliments pour exercer certaines fonctions technologiques spécifiques, par exemple pour colorer, sucrer ou contribuer à la conservation des aliments. Un patient peu donc être allergique à une certaine marque de pomme à cause d’additifs alimentaires présents dans cette variété.

Voyons à présent les réactions allergiques répertoriées.

-Ces réactions peuvent se traduire de plusieurs manières.
Les sujets peuvent se mettre à éternuer, à avoir le nez qui coule, à ressentir des démangeaisons sur tout le corps, des rougeurs cutanées, des plaques rouges, un mal de gorge etc.
Il y a une multitude de réactions allergiques, certaines plus graves que d’autres.
Les aliments qui causent le plus d’allergies dans le monde sont :
1- les arachides

2- le blé

3- les fruits de mer

4- les graines de sésame

5- le lait

6- les noix

7- les œufs

8- le soja

9- les sulfites

10-la moutarde

Pour ce qui est des repas à la cantine les personnes victimes d’ allergies plus ou moins handicapantes doivent s’adapter.

-Par exemple, je suis allergique à plusieurs sortes de fruits (noyau, pépin, coque). A la cantine je vais donc éviter ces produits et me concentrer sur ce que je peux manger.

Voici le témoignage d’une personne sur ses allergies : Paul , 24 ans.

-Th :Avez-vous des allergies, si oui lesquelles ?

Paul: Oui, je suis malheureusement allergique aux fruits de mer et aux petits pois.

-Th :Ces allergies vous incommodent-elles vraiment ?

Paul: non, on prend l’habitude de ne pas toucher aux aliments incriminés avec le temps. Je compense en mangeant d’autres légumes et du poisson.

-Th : Depuis combien de temps souffrez vous de ces réactions allergiques ?

Paul: Depuis ma naissance pour les deux.

-Th : Avez-vous eu des difficultés pour vous nourrir correctement à la cantine scolaire ?

Paul: Non pas vraiment, les fruits de mer ne sont jamais utilisés dans les cantines. Pour ce qui est des petits pois, quand il y en avait je n’en prenais pas, je n’avais donc pas de légumes ces jours-là.

-Th : Comment se caractérisent vos symptômes allergiques ?

Paul: J’ai des démangeaisons dans tout le corps et des vomissements.

-Th : Avez-vous déjà essayé de traiter vos allergies ?

Paul: Non je n’en ai pas ressenti le besoin.

Th : Merci pour vos réponses !

Thomas Favart, Classe médias du lycée Simone Weil

Dis-moi comment tu manges et je te dirai comment courir

                     L’alimentation des sportifs            

             Nous avons interrogé un athlète de mon club d’athlétisme. Il fait partie de la catégorie Junior (1999 et 2000). Il pratique ce sport depuis 2013 avec la section sportive de son Collège, qui est associée avec le Ca Montreuil 93.

Il pratique le 400m, la plus longue distance de sprint dans l’athlétisme. 

 Son ancien établissement était le collège Flora Tristan dans le 20eme Arr. de Paris dans le quartier Saint-Blaise. Syaka a arrêté l’athlétisme une année.

Il y a quelque mois Syaka (puisque c’est son nom)pesait 93kg pour 1m86. Nous l’avons interrogé afin de savoir comment il s’était arrangé pour perdre 16kg en 3mois.

A&O: Bonjour, Syaka comment vas-tu ?

S: Bien et vous ?

A&O: Egalement. Nous allons passer aux questions maintenant. Combien de fois manges-tu pas jour, et quand ?

Syaka : 3 fois par jour, matin midi et soir

A&O: De quoi t’alimentes- tu pour ces trois repas ?

Syaka : Le matin je mange des flocons d’avoine sans sucre. A midi je me nourris de brocolis avec deux morceaux de blancs de poulet. Et le soir je mange du riz avec de nouveau deux morceaux de blancs de poulet.

A&O: En plus de ce régime assez sévère quel effort physique as-tu fourni ?

Syaka : J’ai fait beaucoup d’effort physique avec mon coach sportif , je pratiquais l’aérobie sur des 10x200m au stade non loin de chez moi, et je m’étirais les muscles après ces séances; en salle de sport, je faisais des exercices pour travailler le haut du corps et les jambes.

A&O: Aujourd’hui es-tu content de ta métamorphose ?

Syaka : Oui je suis content, car j’ai beaucoup travaillé pour en arriver là, et je suis fier de mon parcours, je suis devenu plus endurant et j’ai dorénavant les qualités pour pratiquer le 400m.

A&O: Quels conseils pourrais-tu donner à de jeunes sportifs en surpoids ?

Syaka : je conseille à ces jeunes sportifs de ne jamais baisser les bras, de continuer à croire en leurs rêves et ne pas écouter les mauvais conseils des autres.

A&O : Merci beaucoup d’avoir eu la gentillesse de répondre à nos questions Syaka

bon entrainement !

Aurélien Koffi, Ousmane Bamba, Classe Médias du Lycée Simone Weil

 

 

l’envers de la cantine

On est tous passés par là ( sauf quelques veinards ): frites toutes les semaines, plats trop salés, attente qu’ on pense interminable, manque de place et parfum propre à ce lieu…mais nous, nous avons décidé de nous plonger dans cet univers inconnu.

Interview de l’intendant du lycée Simone Weil , Monsieur Leroux :

Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?

-Depuis maintenant presque 10 ans

Quel est le budget du lycée par personne pour un repas ?

-c’est 2 € 10 par personne et par repas.

Y a-t-il du bio à la cantine ?

-Il y en a peu car cela coûte très cher .

D’où proviennent les plats?

-Ils sont faits sur place.

Les aliments non consommés sont-ils jetés, gardés où donnés ?

– Les aliments non servis qui restent sur le présentoir peuvent être remis le lendemain mais s’ils ne sont toujours pas consommés alors ils sont jetés. Pour éviter le gâchis nous mettons petit à petit les aliments sur le comptoir.

Est-ce vous qui composez les menus ?

– Oui c’est moi et la cantinière en chef qui décidons de la composition des menus.

Devez vous avoir l’avis du proviseur pour la part du budget consacré à l’alimentation ?

-Oui j’ai besoin de sa signature, qu’il approuve ce que j’ai proposé.

 

La réglementation de la cantine en France

 

La mise en place d’une restauration scolaire en collège ou en lycée est obligatoire et le prix payé par les familles pour la cantine varie en fonction de leur quotient familial.

La restauration scolaire au collège dépend du département. Celle du lycée dépend de la région. Ce sont ces collectivités qui en fixent les tarifs. Elle doit notamment garantir aux élèves un temps de repas d’au moins 30 minutes, une variété dans les menus et des portions adaptées à leur âge.

L’exigence de respect des normes est forte : une obligation de résultat s’impose aux communes. Le manque de sécurité alimentaire n’est pas toléré.

Le repas servi en cantine scolaire doit comporter :

  • un plat principal,
  • une garniture,
  • un produit laitier,
  • source : site du ministère de l’éducation nationale

    et, au choix, une entrée et/ou un dessert.

plateauSW2Photo d ‘un plateau repas au lycée

 L’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron était de passer à 50% de produits bio dans la restauration scolaire : une loi imposera du bio et des produits locaux d ici 2022

Source : Libération du 3 décembre 2017

Contrairement à ce que l’on peut penser, introduire du bio dans les cantines françaises ne coûtera pas plus cher :

 

Repas sans bio ( en moyenne )    1.50 euros
Repas avec bio 1.80 euros

 

pourquoi consommer bio

Quelques chiffres

Chaque année, le gaspillage de produits alimentaires dans les cantines françaises est très important, il représente en moyenne :

Quantité jetés dans les poubelles par seconde : 4,7 kg

 150 000 tonnes : C’est la quantité d’aliments jetés dans les poubelles françaises par les cantines chaque année.

 150 grammes : Quantité d’aliments gaspillés par élève, par an.

 –entre 179 et 200 grammes , par personne et par repas

 100 kg : Quantité d’aliments jetés par une cantine, par an.

 

Source : conso globe

gaspillage1

gaspillage2

source: photos d internet

 

 

ENQUETE DE ANNA BOITEL ET SEGOLENE FERNANDES 2NDE2 LYCEE SIMONE WEIL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon alimentation quotidienne

On ne peut pas dire que l’on mange toujours sain, car c’est quasiment impossible ! Il nous arrive au moins une fois sur deux de craquer et d’aller manger dans les fast-food comme par exemple le macdo et surtout quand on est ado.

Mais aujourd’hui, nous sommes là pour vous présenter quelques  plats que nous mangeons au quotidien.

Ce sont les plats que nous mangeons dans notre quotidien. Ils paraissent sains avec des légumes, du riz, et de la viande ou du poisson comme par exemple l’un des plats que l’on appelle le thiep, mais en réalité ce sont des plats très gras mais nous n’y faisons pas très souvent attention à ce genre de réflexions, tant que c’est bon, c’est ce qui compte..

   

 

 

Par contre quand t’es obligé de manger à la cantine de l’école, t’es obligé de manger sain, mais ce n’est pas tout le monde qui aime la nourriture de la cantine, la nourriture de la cantine est souvent critiquée, et a aussi  la réputation d’être « dégueulasse », « répugnante» ou pas du tout bonne.  Mais il faut s’avouer qu’à la cantine on mange plutôt sain.

 

 

 

Ici nous allons vous présenter un plat qui s’appelle les bananes plantins. C’est un plat consommé dans presque toute l’Afrique centrale et du sud et aussi dans les Iles. C’est un peu comme des frites, mais sucrées. C’est un accompagnement qui se mange avec beaucoup de plats.

 

 

 

 

Awa, Noemie et Jennifer pour le Lycée Roger Verlomme