Théories du complot au Lycée Roger Verlomme : gare aux pigeons

Histoire du pigeon

Les premiers pigeons sont apparus sur le continent asiatique, puis ils se sont dirigés vers l’Europe de l’ouest puis vers l’Afrique du nord. Des restes de pigeons datant d’un million d’années ont été retrouvés en Jordanie et en Palestine.

Des scientifiques pensent que les pigeons se sont approchés des humains parce qu’ils étaient attirés par leur sang.

Ils ont constaté que lorsque les populations sont trop importantes, nombreux sont les pigeons malades. Dans le même temps certains hommes sont atteints de mystérieuses maladies contagieuses peu connues comme le chingala.

Les pigeons nichent dans les cavités des bâtiments, qu’ils redécorent à leur façon avec leurs déjections.


Illustration 1: Les pigeons et leurs méfaits. Auteur : Miu G

 

Les personnes âgées sont suspectées d’être complices des pigeons en leur donnant à manger sciemment pour transmettre leurs maladies aux jeunes personnes.

Comme les pigeons vivent en ville et que leurs prédateurs sont inexistants, les pigeons faibles et malades vivent plus longtemps. Ils peuvent ainsi contaminer de plus en plus d’humains.


Illustration 2: Une organisation ? Auteur : Miu G

Le chingala ou le virus du pigeon

Découvrez notre diaporama d’information

Maintenant vous savez. Parlez-en autour de vous.

Les élèves du Lycée Roger Verlomme

 

 

« Coïncidence ? Je ne crois pas ! » ou la théorie du complot au collège Suzanne Lacore

La théorie du complot ? Cela veut dire que les complots n’ont jamais existé ? La classe média numérique du collège a visionné le vidéo-kit pédagogique proposé par Paul Moreira, son agence Premières Lignes et le CLEMI.

On y apprend que les vrais complots ont existé et existeront toujours : comme celle des industriels du tabac américains qui ont soutenu longtemps que la nicotine n’était pas addictive malgré les rapports des scientifiques. Mais les faux complots eux se multiplient sur Internet et l’agence Premières Lignes en a été l’une des victimes…

Puis la classe médias a regardé les capsules parodiques de la chaîne Youtube « Le Before du Grand Journal » de Canal +, notamment celles sur Jésus et sur les fast-foods :

 

et les élèves se sont amusés à détricoter l' »argumentaire » sur une possible naissance de Jésus-Christ en Provence ou sur la « théorie » que les fast-foods militeraient pour la monarchie…

Si l’on veut chercher des coïncidences ou vérités cachées, on en trouve. Les élèves se sont ensuite exercé à un petit jeu : par deux, ils devaient trouver le plus de points communs entre eux : nombre de frères et sœurs, lettres en commun des prénoms ou des noms, nombres de lettres des prénoms des parents,… Plus facile alors de construire des vérités cachées sur ces points communs !

(Séquence fortement inspirée par celle proposée par le Cortecs. )

Enfin, il restait un exercice de taille : les élèves ont seuls ou en groupe de deux élaboré une théorie du complot dans le domaine scientifique. Vous verrez bientôt leurs différentes productions.

Les professeurs de la classe média

 

Vous êtes obèse, regardez dans vos pesticides…

Les sociétés agro-alimentaires sont suspectées de nous pousser à une suralimentation en utilisant des pesticides qui détruisent une partie de notre cerveau.

05a90cce8d_50034872_femmes-obeses-colros-flickr-cc-20-01

Depuis plus de 30 ans, les pays développés ont subi une augmentation du taux d’obésité dans leurs populations, notamment aux Etats-Unis, la Chine, en France ainsi qu’en Europe… Aujourd’hui, 1 adulte sur 10 est touché par l’obésité dans le monde. Mais pourquoi une telle augmentation ? Une recherche a été menée par des scientifiques et les résultats sont hallucinants. L’utilisation de pesticides s’est intensifiée à partir des années 80. Plusieurs scientifiques ont étudié l’effet de différents produits sur notre cerveau. Les pesticides ne sont pas que des produits chimiques qui tuent les insectes et les mauvaises herbes nuisant à la récolte. Au contraire, ils sont des agents chimiques qui détruisent notre hypothalamus ventro-médian. Cette petite partie du cerveau est responsable de notre faim. Détériorée, elle cause une envie de manger et de boire insoutenable. De ce fait, nous sommes poussés au fils du temps à manger de plus en plus. L’origine de la croissance du nombre de personnes obèses  provient donc, de la consommation rendue addictive de produits contenant ces pesticides.

Voici le taux de personnes obèses et les tonnes de pesticides utilisés en France au cours de ces 30 dernières années :

Capture d_écran 2018-02-10 à 14.54.06

Le graphique est très clair : plus les pesticides ont été utilisés, plus le nombre de personnes obèses s’est accru.

Mais pourquoi ? Notre recherche nous a amenée à cette conclusion : les sociétés agro-alimentaires en créant ce besoin, poussent les consommateurs à acheter de plus en plus de nourriture. La consommation a-t-elle aussi, fortement augmenté? Les chiffres d’affaires des grandes industries mondiales et nationales croissent tous les ans d’environ 3%. Cette manipulation leur génère d’immenses bénéfices mais ce ne sont pas les seuls à être impliqués. 

le_reductil

Aujourd’hui, l’image qu’on se fait de soi-même et celle que les autres se font de nous sont très importantes. L’obésité est dans la plupart des cas mal perçue dans nos sociétés. C’est pourquoi quand une personne est en surpoids elle veut à tout prix perdre du poids. Une des solutions est de prendre des médicaments amincissants. Les laboratoires spécialisés dans la conception de ces médicaments sont de mèche avec les sociétés agro-alimentaires. Ils engendrent tous deux un cercle vicieux d’où ils sortent bénéficiaires. Les consommateurs en achetant des quantités plus grandes de nourriture, gagnent bien évidement du poids et à ce moment-là, ils décident de prendre des médicaments pour perdre « des kilos en trop ». 

Nous sommes manipulés. Si nous continuons ainsi, les trois-quarts de la planète  seront victime d’obésité ou en surpoids. Une partie de notre cerveau sera complètement détruite, nous n’aurons qu’une seule pensée : manger. Les sociétés agro-alimentaires seront multimilliardaires et les laboratoires impliqués les suivront de près. La seule bonne chose qui pourrait sortir de tout cela, est que le fait d’être gros sera peut-être accepté.

Alba, Maëlle et Lucie, élèves de seconde classe média lycée Victor-Hugo

 

 

La recette d’un bon complot

Pour créer un bon complot, il vous faut :
-500g de personnes paranoïaques et influençables
-500g d’exagération
-500g d’enjeux
(politiques,financiers,relationnels…)
-500g de médias pour faire tourner l’info
-500g de preuves (il n’est pas obligatoire qu’elles soient justifiées)
-300g :un responsable (bouc émissaire) au choix (les chats, Illuminati, les Aliens…)
-500g d’intrigue
-400g de machination
-une pincée de talent pour Photoshop.

chat3     Le-complot-contre-Michael-Jackson

complot

Perry Marin
Taïeb Lola
Boitel Anna
Rigolet Garance
Lycée Simone Weil

 

Conversation : l’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ?

Mouloud : Eh les gars, j’ai une big new ! Je suis tombé sur un article qui m’a fait douter.

Anissa : Raconte-nous !

Juan : On t’écoute.
M : Avant tout, pensez-vous que l’être humain est déjà allé sur la Lune ? Moi je pense que l’Homme n’a jamais marché sur la Lune.
A : Mais c’est évident, il y a eu des photos et des vidéos.
J : Ah oui , ce fameux article ! Je doute aussi, je ne sais plus quoi penser.
A : Plusieurs missions sur la Lune ont eu lieu, comment vous pouvez douter sur ce sujet ?
M : Des traces d’escroqueries ont été approuvées, aucune étoile n’est visible sur les photos et, surtout, le drapeau flotte sur les photos alors que sans atmosphère il devrait être immobile. Comment expliquez-vous cela ?
A : C’est un évènement historique ! Et même si les photos étaient truquées ils n’auraient pas laissé ces indices aussi débiles , voyons !
J : Ces astronautes n’auraient pas pu survivre au voyage à cause des fortes radiations provenant des ceintures du van, c’est scientifiquement prouvé !
M : Les traces de pas sont bien trop profondes alors que sur la Lune on pèse six fois moins que sur Terre !
A : Peut-être que c’est truqué, mais je pense qu’entre temps on aurait quand même pu y aller.
J : Mais tu ne sais pas que tous les voyages sur la Lune on eu lieu durant la présidence de Richard NIXON, et aucun autre chef d’ Etat n’ a annoncé de voyages spatiaux sur la lune depuis 40 ans … CoÏncidence ? Je ne le pense pas !
A : Vous avez réussi à me faire douter à mon tour !

Nisma, Stéphane, Anis, 2de2

lycée Simone Weil

Les théories du complot par les lycéens du Lycée Emile Dubois

Nous avons imaginé une théorie du complot sur les sirènes et analysé quelques sites complotistes. Voici notre travail.

Les sirènes existent-elles?

Une créature de rêve

Savez vous qu’une sirène est une créature mi-femme mi-poisson? Au XVIIème siècle, à Leyde, un certain Pavio disséqua une sirène en présence du célèbre médecin Johannes de Laet, apportant un certain crédit scientifique à l’animal fabuleux.

Le grand océanologue américain Karl Banse leur a par exemple consacré un article en 1990 dans la très sérieuse revue Limnology and Oceanography, où il explique et décrit le mode de vie, la répartition et l’évolution hypothétiques des sirènes à partir des quelques sources qui avaient pu être considérées crédibles plusieurs siècles plus tôt. Voulez-vous en savoir plus, cliquez ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Sir%C3%A8ne

Dans le monde entier, il y a eu des rapports selon lesquels les créatures marines étaient bien réelles.

Sirene-MuCEM

Et si les scientifiques nous cachaient leur existence?

 

Une existence avérée

Une sirène s’échoua sur le rivage de l’île japonaise de Kyushu le 14 avril 1222, au sud du pays. Les os de la sirène ont été enterrés dans le temple d’Ukimido. En 2014 nous avons pu observer dans plusieurs pays l’apparition de sirènes comme en Égypte et à Hawaï: http://m.epochtimes.fr/temple-japon-contient-os-de-sirene-de-800-ans-sirenes-existent-vraiment-104900.html

Israël est le pays du monde qui regroupe le plus grand nombre d’observations de sirènes, et cela, depuis des centaines d’années. http://figaronautisme.meteoconsult.fr/actus-nautisme/carnet-de-voyage-0/2017-04-29-15-30-00/ou-peut-on-voir-des-sirenes—35665.php

Les eaux entourant le Canada sont également le théâtre de nombreuses observations, dont certaines sont très anciennes. En 1967, un ferry bondé de touristes navigue au large de la Colombie britannique lorsque des dizaines de témoins remarquent une créature à la chevelure blonde en train de dévorer un requin. Les surfeurs sont des hommes qui bravent le froid, les sirènes les attirent continuellement à aller dans l’eau. Le triangle des Bermudes est le repères des sirènes.

Deux chercheurs affirment qu’ils ont trouvé une sirène dans la mer du Groenland, on peut s’imaginer la température de l’eau à cet endroit. https://www.ayoye.com/videos/une-sirene-decouverte-dans-la-mer-du-groenland

Précisons qu’il y a énormément d’endroits au fond de l’eau que l’être humain n’a pas encore visités… on ne sait pas ce qui peut se cacher là.

Seul l’avenir nous le dira…

 

Comment vivent les sirènes

Les sirènes vivent sous l’eau bien entendu, mais principalement sous les mers et les océans. Elles ont un mode de vie très différent du nôtre. Premièrement, elles n’ont pas de maison à proprement parler. Elles vivent dans les coraux, les grottes sous-marines, les hautes algues … Elles se nourrissent de ce qu’elles trouvent mais si une sirène croise un humain le mangera-t-elle ?

Elles ne  possèdent pas de meubles ou de gros objets, et n’ont aucun magasin. Cela peut paraître rustre et antique comme mode de vie mais ça leur convient parfaitement. Il arrive que les sirènes restent un certain temps dans un endroit précis mais elles finiront toujours par bouger. La vie des sirènes est en fait beaucoup plus simple que la nôtre.

Pour en savoir plus vous pouvez aller sur ce site :  http://touslessecretscachesdessirenes.centerblog.net/

On peut donc en conclure qu’elles ne vivent pas très profondément, si on rajoute en plus une différence de pression pulmonaire énorme. On peut donc laisser tomber les abysses… Il ne faut pas oublier que le haut du corps des sirènes est fait de peau humaine. Elles sont donc très sensibles au froid. On peut donc penser qu’elles habitent dans des mers tempérées voire chaudes. Mais le côté humain craint aussi le sel. Les sirènes se sont sûrement adaptées, mais on doute qu’elles puissent supporter l’incroyable salinité de la Mer Morte. En résumé : les sirènes vivent dans des mers ou lacs pas trop profonds, peu fréquentés, assez chauds et pas trop salés. On ne privilégie pas les eaux vives telles que les fleuves et rivières car ce sont des étendues d’eau étroites et au bord de villes. Pourquoi vivent-t-elles dans la mer? Pourquoi préfèrent-elles enchanter les hommes? Pourquoi veulent-elles se cacher des humains? Pourquoi ne veulent-elles pas être vues par les humains et ni avoir des contacts avec eux? Pourquoi ne vivent-elles pas sur terre? Autant des questions pour lesquelles nous n’avons pas de réponses.

Pour en savoir plus vous pouvez aller sur ce site : https://sciences-sirenes.weebly.com/

 

Une présence mythique

Les mythes des sirènes sont présents dans de nombreuses civilisations.

En Asie:

Plus précisément au Japon, il existe dans le folklore japonais une créature mi humaine mi poisson appelé Ningyo. On remarque dans certaines représentations des cornes sur sa tête. Dans les légendes de l’Inde et de tout le Sud-Est asiatique, les nâgas sont des habitants du monde souterrain, notamment les royaumes des lacs, des rivières et des océans où ils gardent jalousement les trésors de la terre.

En Europe:

En Europe aussi apparaît au VIIIe siècle av.J.-C le mythe des sirènes d’après le livre de Homère mais les sirènes de la mythologie grecque sont différentes car elles sont des femmes mi-hommes mi-oiseaux. Elles auraient été inspirées par les sirènes des époques antérieures car il reste tout de même des similitudes comme le chant des sirènes, le fait que les hommes ne pouvaient pas résistaient

En Afrique, aux Caraïbes, en Amérique du sud:

Mami Wata est une divinité aquatique du culte Africain Vaudou, dont la pratique est répandue en Afrique de l’Ouest, du centre et du Sud, mais aussi dans les Caraïbes, et dans certaines régions d’Amérique du Nord et du Sud. Elle est décrite sous les traits d’une sirène mi-femme mi-poisson.

Selon les traditions des deux côtés de l’Atlantique, l’esprit enlève des gens au hasard alors qu’ils nagent ou qu’ils sont en bateau. Elle les emmène dans son royaume paradisiaque, sous l’eau. Si elle leur permet de partir, les voyageurs reviennent souvent dans des vêtements secs et avec une nouvelle intelligence spirituelle qui se reflète dans leur regard , souvent ils s’enrichissent, deviennent plus séduisants.

Van S raconte d’autres histoires où les voyageurs (souvent des hommes) la rencontrent au bord d’une rivière. Elle  est à sa toilette et se coiffe les cheveux en se regardant dans un miroir. Lorsqu’elle voit l’homme, elle s’enfuit dans l’eau et laisse ses affaires. Le voyageur s’en empare. Plus tard elle lui apparait dans ces rêves et lui demande de lui rendre  ses affaires et qu’il lui soit sexuellement fidele: s’il refuse il a le mauvais œil.

 

Les origines de l’espèce

Une fois que le météorite est tombé sur terre il y a 65,6 millions d’années, il a provoqué la disparition des dinosaures;  cela a engendré un dérèglement pour toutes les espèces sur terre. Dans les océans l’homme est né dans l’eau ainsi que le poisson ; ces deux espèces se sont dispersées, l’homme est venu sur terre et le poisson est resté dans les océans . Mais ces deux espèces se sont mal séparées et ont créé une créature mi-homme mi-poisson. UNE SIRENE !!!!!!!.

Pourquoi ces sirènes se cachent-elles ?

Quels seraient leurs buts ?

Prépareraient-elles la fin du monde ?

La montée des eaux ne serait-elle pas provoquées par les sirènes ?

Ne serait-ce pas un avertissement de leur part ?

Toutes les réponses à ces mystères verront le jour le moment venu.

 

Conclusion

Cette histoire sort de notre imagination. Si on la publie certaines personnes pourraient y croire pour de vrai.

En publiant cette histoire sur internet, nous créons de nouvelles certitudes sur les sirènes qui auparavant n’étaient que des légendes et des rumeurs

Toutes ces histoires sont fausses mais on trouve beaucoup d’articles sur les sirènes car ses articles sont aguicheurs et attirent l’intention de plusieurs personnes. Il y a des personnes qui croient à ces histoires qui ont été inventées.

Des personnes peuvent y croire car nous citons des sources qui ont l’air sérieuses. Nous avons aussi inséré des photos. Certains sites cités sont fiables, nous appuyons notre théorie sur des preuves historiques et scientifiques. A partir de fausses informations nous créons de fausses histoires qui semblent être vraies. Nous avons inséré des questions pour laisser planer le doute.

 

Marina, Félicia, Niteesha, Sarah, Tassadit, Hadiatou, Marie-Lohanne, Boye, Radi, Rebecca, Louisette, Lucie, Dorina

 

Analyse de sites complotistes

Nous avons analysé quelques sites complotistes pour mieux comprendre leur fonctionnement.

 

Panamza

http://www.panamza.com

Nous avons commencé par rechercher le site Panamza sur un moteur de recherche.

Nous avons repéré l’auteur de ce site qui est Hicham Hamza, journaliste indépendant et  fondateur du site.

Pour en savoir plus sur lui, nous avons effectué quelques recherches.

En première proposition, nous est apparu le site Egalités et Réconciliation qui nous expose la mise en examen de  Hicham Hamza pour provocation à la haine en juin  2017.

En observant ce site, on aperçoit un message de soutien « Je suis panamza »  qui montre que le site Egalités et Réconciliation soutient et est solidaire avec Panamza.

Le site publie seulement des articles à connotation antisémite.

Nous avons choisi l’article « Macron fut secrètement financé par un lobby israélo-américain ».

Nous remarquons que l’article s’adresse au lecteur de façon indirecte.

Différents mots péjoratifs apparaissent dans les phrases: « le clan Macron », « un extrémiste sioniste », « la coquette somme », « drogue », « macron leaks »

Les auteurs de l’article font référence à des évènements qui se sont passés antérieurement.

Pourquoi ces sites complotistes ont- ils autant de succès ?

– Ils ont autant de succès, car ils expriment tout haut ce que les gens pensent tout bas.

Des personnes qui n’ont pas leur propre opinion se basent sur celles d’autrui, car elles sont facilement influençables.

Pourquoi peut-on en douter ou y croire?

– Nous pouvons en douter, car lorsqu’un site aborde un sujet non abordé par d’autres sites cela suscite une remise en question.

Nous pouvons y croire car nous voulons y croire.

Quelles sont les conséquences d’un point de vue politique?

– D’un point de vue politique cela peut créer des conflits entre les différentes communautés mais cela peut également entrainer un déséquilibre politique.

En effet cela peut entrainer un changement radical du gouvernement actuel.

Naïka, Wendy, Cindy

 

Stop mensonges

http://stopmensonges.com/

Stop mensonges a été créé par Laurent Free Man, un jeune homme vivant a Orléans. Il a commencé à travailler à 18 ans quand il a été mis à la porte de chez ses parents. Il a été obligé de travailler pour payer sa chambre d’hôtel pendant l’année du bac donc il l’a logiquement raté. Il ne l’a jamais repassé donc il n’a aucun diplôme. Il a déménagé en Nouvelle Calédonie en 1997, par besoin de changer d’air et de découvrir le monde. Laurent Free Man est l’auteur de tous les articles présents sur le site.

Il a publié un article le 9 janvier 2018 sur une éclipse de lune qui aura lieu le 31 janvier 2018. Il part d’un fait scientifique mais ne l’analyse pas d’un point de vue scientifique. Il le transforme pour en déduire des prédictions astrologiques.

Cet article est écrit  de façon familière avec plein de fautes d’orthographe. On ne comprend pas ce qu’il dit, ce sont des phrases qui s’ajoutent les unes aux autres et qui n’ont aucun sens. Il prétend que la lune aurait des effets sur la maternité liée aux parents célibataires. Il cite des sources tout aussi peu crédibles que son site. Il fait du copié collé.

Les sites complotistes remportent un grand succès parce que ils attirent un public qui retrouve sur ces sites des idées qui sont déjà les sienne et qui expriment clairement ce que lui pense tout bas : xénophobie, antisémitisme, racisme, homophobie.. En plus, ils traitent souvent de sujets un peu mystérieux, scientifiques qui attisent la curiosité et ils proposent des analyses assez fantaisistes mais qui peuvent séduire.

Politiquement, cela attise des tensions entre les différentes communautés.

 

Anna, Océane, Chayanne

 

Médias Presse Info

http://www.medias-presse.info/

Médias-Presse-Info se présente comme « un média original qui vise la vulgarisation de l’information d’une manière délibérément objective, libre et sans concession. Médias-Presse-Info est un site d’information auquel contribuent dans leurs domaines de compétence, des hommes et des femmes de tous horizons et de toutes catégories socioprofessionnelles ».

Mais les auteurs du site ne donnent jamais leurs noms , ils se présentent comme  » l’équipe de Média-Presse-Info » Le site semble avoir  une idéologie xénophobe  et homophobe  Lorsqu’on arrive sur la page d’accueil du site , une demande de don apparaît.

Nous avons choisi l’article: « La provocation antichrétienne de Justin Trudeau » qui nous apparaît avoir pour but de récolter des dons pour les besoins du site.

Cet article nous présente une photo de Justin Trudeau qui fête son anniversaire en présence de son frère, tous deux portent un pull sur lequel la tête des apôtres et du Christ est remplacée par des smileys. Le site prend cette photo comme exemple pour montrer que Justin Trudeau se moque de la religion alors que ce n’était pas son but : il faut savoir que le 25 décembre est le jour de Noël mais aussi le jour de son anniversaire, il s’amuse donc.

L’article peut mettre en danger la carrière du ministre car il accuse celui-ci d’être antichrétien. Le site cherche manifestement à lui nuire.

Luis, Sabrine, Iffic

 

Conclusion

Le risque avec les sites complotistes, c’est qu’ils traitent souvent de sujets qui attisent la curiosité avec des articles mystérieux aux titres aguicheurs. Ils attirent donc de nombreux lecteurs. De plus ils attirent les gens qui partagent les mêmes idées, xénophobes, homophobes… En divulguant de fausses informations ou de fausses interprétations, ils favorisent le communautarisme et font courir un risque à la cohésion sociale.