l’assiette de Simone au scanner

Vous avez tous sûrement mangé à la cantine à une période de votre vie, que ce soit à la maternelle, en primaire, au collège ou au lycée. Vous vous êtes peut-être déjà demandé d’où provenaient les aliments que nous mangeons, le coût de cette nourriture, etc.

assiette 2

Voici un plateau typique au lycée Simone Weil :

Il est composé de :

-une entrée;

-un plat ;

-un dessert varié ;

-un produit laitier ;

-un pain de petite forme ;

-d’eau à volonté.

Pour en savoir plus sur cette assiette, nous avons interrogé l’intendance du lycée, sous forme d’interview. Nous avons notamment demandé sur un sujet qui nous intéresse tous : l’économie et le coût.

Élève : L’eau de la cantine est-elle gratuite ? La paye-t-on dans le prix du repas ?

Intendance : L’eau est gratuite mais 28% des recettes de la demi-pension sont reversées aux services généraux donc pas autant gratuite que ça.

Élève : Pourquoi le pain a-t-il cette forme ? Quel est le nombre limité et pourquoi ?

Intendance : C’est un pain industriel pour le coût de revient, on calcule le nombre de pain c’est

pourquoi c’est limité. (4 services, donc estimation)

Élève : D’où provient les aliments de notre plat ? Pourquoi y a-t-il plus de frites ? Est-ce moins

cher ou pour moins gâcher ? Est-ce surgelé ou frais ?

Intendance : Les aliments sont livrés par nos fournisseurs. Certains légumes sont surgelés et d’autres sont frais. Les frites sont souvent mises car elles marchent bien avec les enfants.

Élève : Pourquoi servez-vous un plat, une entrée et un dessert ? Est-ce une obligation, une tradition ?

I: C’est pour un choix plus diversifié et aussi pour un repas équilibré et complet.

E: Pourquoi y a-t-il des boursiers ?

I : La bourse n’a rien avoir avec la cantine, la bourse permet d’avoir des tarifs privilégiés qui n’ont rien avoir avec les paiements des repas. C’est le coefficient de la CAF qui joue pour le tarif de la cantine. Le fait d’être boursier permet d’avoir un tarif pour la cantine privilégié mais ne s’en sert pas pour payer la cantine.

Naranjo Nicole, Ren Estelle, Poret Pénélope, Zhang Stephane 2nde2

interview de la secrétaire de l’intendance

Publicités

Mon alimentation quotidienne

On ne peut pas dire que l’on mange toujours sain, car c’est quasiment impossible ! Il nous arrive au moins une fois sur deux de craquer et d’aller manger dans les fast-food comme par exemple le macdo et surtout quand on est ado.

Mais aujourd’hui, nous sommes là pour vous présenter quelques  plats que nous mangeons au quotidien.

Ce sont les plats que nous mangeons dans notre quotidien. Ils paraissent sains avec des légumes, du riz, et de la viande ou du poisson comme par exemple l’un des plats que l’on appelle le thiep, mais en réalité ce sont des plats très gras mais nous n’y faisons pas très souvent attention à ce genre de réflexions, tant que c’est bon, c’est ce qui compte..

   

 

 

Par contre quand t’es obligé de manger à la cantine de l’école, t’es obligé de manger sain, mais ce n’est pas tout le monde qui aime la nourriture de la cantine, la nourriture de la cantine est souvent critiquée, et a aussi  la réputation d’être « dégueulasse », « répugnante» ou pas du tout bonne.  Mais il faut s’avouer qu’à la cantine on mange plutôt sain.

 

 

 

Ici nous allons vous présenter un plat qui s’appelle les bananes plantins. C’est un plat consommé dans presque toute l’Afrique centrale et du sud et aussi dans les Iles. C’est un peu comme des frites, mais sucrées. C’est un accompagnement qui se mange avec beaucoup de plats.

 

 

 

 

Awa, Noemie et Jennifer pour le Lycée Roger Verlomme

 

 

Nourriture équilibrée mais pas trop

La photo a été prise dans un fast-food.
Pourquoi est- elle équilibrée d’après nous ?
Nous pouvons voir que l’assiette est est composée de : frites, viande hachée, blé, riz et de la salade avec de la tomate.
Il y a beaucoup de bienfaits dans ce repas mais le problème reste les frites car elles sont grasses et mauvaises pour la santé si elles sont consommées en abondance.
Nous pourrions nous passer de ce repas mais une fois de temps en temps ça ne fait pas de mal si c’est pour notre plaisir personnel.
Quelle est la fréquence idéale pour manger un kebab ?
La variété est la clé d’une bonne alimentation. Il vaut donc mieux éviter d’en manger trop. En l’absence de problème de santé spécifique, deux à trois par mois semble passable, mais cela doit rester un repas d’exception. Qui plus est, avec une surconsommation, le plaisir diminue… Et manger sans plaisir n’est pas favorable non plus à une bonne santé !

Photo de Luna

Karim, Meriem et Luna – Lycée Roger Verlomme

 

En direct du Ramadan !

 

Le ramadan vient de la religion musulmane. Le ramadan c’est un jeûne qui dure tout un mois le jeûne s’effectue du lever au coucher du soleil et se décale toutes les années de 13 jours.
Nous déterminons le ramadan chaque année en fonction de la lune
Les premiers jours sont assez compliqués car nous devons prendre l’habitude mais nous mangeons beaucoup le soir. Souvent durant la journée nous avons souvent soif car cela tombe durant l’été et les températures sont plutôt chaudes

Nous mangeons régulièrement des plats traditionnels comme la chorba, les dattes selon nos envies et nous consommons nos plats préférés comme les pizzas, les gratins mais aussi des pâtes.
Malgré tout il y a une bonne ambiance et on s’y habitue très vite. Mais il y a certaines exceptions : les diabétiques les personnes âgées et les malades ne jeûnent pas.

A la fin du ramadan il y a une fête qui s’appelle l’Aïd c’est une petite fête, pas celle du mouton, mais nous nous réunissons avec les personnes de notre famille et nous mangeons ensemble pour fêter la fin du ramadan. Le plus souvent les plus petits ont des cadeaux.

Luna , Meriem et Karim

Dis-moi comment tu manges et je te dirai comment courir

                     L’alimentation des sportifs            

             Nous avons interrogé un athlète de mon club d’athlétisme. Il fait partie de la catégorie Junior (1999 et 2000). Il pratique ce sport depuis 2013 avec la section sportive de son Collège, qui est associée avec le Ca Montreuil 93.

Il pratique le 400m, la plus longue distance de sprint dans l’athlétisme. 

 Son ancien établissement était le collège Flora Tristan dans le 20eme Arr. de Paris dans le quartier Saint-Blaise. Syaka a arrêté l’athlétisme une année.

Il y a quelque mois Syaka (puisque c’est son nom)pesait 93kg pour 1m86. Nous l’avons interrogé afin de savoir comment il s’était arrangé pour perdre 16kg en 3mois.

A&O: Bonjour, Syaka comment vas-tu ?

S: Bien et vous ?

A&O: Egalement. Nous allons passer aux questions maintenant. Combien de fois manges-tu pas jour, et quand ?

Syaka : 3 fois par jour, matin midi et soir

A&O: De quoi t’alimentes- tu pour ces trois repas ?

Syaka : Le matin je mange des flocons d’avoine sans sucre. A midi je me nourris de brocolis avec deux morceaux de blancs de poulet. Et le soir je mange du riz avec de nouveau deux morceaux de blancs de poulet.

A&O: En plus de ce régime assez sévère quel effort physique as-tu fourni ?

Syaka : J’ai fait beaucoup d’effort physique avec mon coach sportif , je pratiquais l’aérobie sur des 10x200m au stade non loin de chez moi, et je m’étirais les muscles après ces séances; en salle de sport, je faisais des exercices pour travailler le haut du corps et les jambes.

A&O: Aujourd’hui es-tu content de ta métamorphose ?

Syaka : Oui je suis content, car j’ai beaucoup travaillé pour en arriver là, et je suis fier de mon parcours, je suis devenu plus endurant et j’ai dorénavant les qualités pour pratiquer le 400m.

A&O: Quels conseils pourrais-tu donner à de jeunes sportifs en surpoids ?

Syaka : je conseille à ces jeunes sportifs de ne jamais baisser les bras, de continuer à croire en leurs rêves et ne pas écouter les mauvais conseils des autres.

A&O : Merci beaucoup d’avoir eu la gentillesse de répondre à nos questions Syaka

bon entrainement !

Aurélien Koffi, Ousmane Bamba, Classe Médias du Lycée Simone Weil

 

 

Sport et alimentation : entretien d’un sportif amateur

 

Nous somme allés interviewer Chris, un jeune homme de 28 ans qui va s’entraîner en salle de sport depuis l’âge de 18 ans. Nous nous sommes retrouvés devant le Fitness Park du treizième arrondissement de Paris qu’il fréquente depuis quelques années.

Découvrez notre interview :

Bacoutoubo et Oussama

Alimentations : réponses du spécialiste

Votre alimentation en quelques questions

Un  spécialiste de l’alimentation était là : notre professeur de SVT ! Il a bien voulu répondre à nos questions portant sur les équilibres alimentaires, le bio, le nombre des repas… Où l’on apprend entre autres qu’il n’est pas bon pour les lycéen-n-es en pleine croissance que nous sommes, de sauter un repas.

cf , ci dessus, le lien vers notre Power point

Lola Taieb, Garance Rigolet, Classe médias du lycée Simone Weil